Ipsos
1999 - 2004
Pour être informé des derniers articles parus dans la rubrique Politique & Elections concernant les Européennes 2009Mise à jour : 07/06/2009 - 18h00
> Accéder à Ipsos.fr

07 juin 2009 - Européennes 09 : le sondage interdit

L'interdiction de publication des sondages la veille du scrutin ne nous a pas permis de diffuser la dernière intention de vote de la série Ipsos/SFR-Le Point-20 minutes. Cette enquête réalisée vendredi et samedi révélait pourtant les toutes dernières tendances, confirmées ce soir : envolée des listes Europe Ecologie, dynamique défavorable aux listes PS, baisse du Modem au profit des Verts et de l'UMP : UMP/Nouveau Centre 28,5% (+1,5) ; PS 18% (-3) ; Verts 16,5 (+5) ; Modem 8,5 (-2,5) ; Front de Gauche 6,5% (+0,5) ; FN 5,5 (-) ; NPA 5% (-1,5); MPF/CPNT 5% (-1) ; LO 1,5% ; AEI 1,5% ; Divers 2,5%. Participation estimée : 38%/42%.

Cliquez sur l'image pour voir l'enquête complète

Jean-François Doridot
Directeur Général – Ipsos Public Affairs 
jean-francois.doridot@ipsos.com


L'enquête

Enquêtes précédentes

04 juin 2009 - Européennes : l’UMP solidement en tête, suspens pour les 3ème et 5ème places

Au vu des résultats de la dernière mesure d’intentions de vote Ipsos/SFR-Le Point 20 minutes, il paraît acquis que l’UMP arrivera en tête dimanche prochain, dans un scrutin marqué par une très forte abstention. On reste en revanche dans l’incertitude en ce qui concerne la troisième place que se disputent les listes Modem et Verts/Europe Ecologie, et la cinquième, avec les listes NPA, Front de Gauche, MPF et FN, au coude à coude.


L'enquête
Consulter les tableaux

02 juin 2009 - Européennes : léger sursaut de mobilisation qui profite au Parti Socialiste

Le sursaut de mobilisation mesuré cette semaine n’est pas suffisant pour contredire une tendance lourde à l’abstention, qui pourrait atteindre de 58% à 62% selon la dernière vague du baromètre Ipsos/SFR - Le Point -20 minutes. Il explique en revanche l’évolution des intentions de vote, et notamment l’arrêt d’une dynamique défavorable aux listes du Parti Socialiste, et favorable au Modem.


L'enquête
Consulter les tableaux

26 mai 2009 - Européennes 2009 : l’abstention largement en tête

Plus on s’approche du scrutin et moins les gens ont envie d’aller voter. Le phénomène est inhabituel, mais la dernière mesure d’intentions de vote Ipsos/SFR – Le Point – 20 minutes confirme que l’on battra certainement un record d’abstention le 7 juin, avec une participation aujourd’hui estimée dans une fourchette de 35 à 39%. En terme de rapport de force, le classement se précise dans la dernière ligne droite, avec des listes UMP (26%) et PS (20%) en baisse mais toujours assez loin devant les listes Modem (13%) et Verts (10,5%). En retrait, les liste NPA, Front de Gauche, MPF et FN sont créditées de 5 à 7% d’intentions de vote.

L'enquête

19 mai 2009 - Européennes : des intentions de vote favorables à la gauche, mais pas au PS

Ipsos/SFR-Le Point-20 minutes : une mobilisation toujours très faible, les listes UMP/Nouveau Centre en tête, une Gauche haute et dispersée.

La dernière vague d’intentions de vote Ipsos/SFR – Le Point – 20 minutes confirme le niveau extrêmement faible de mobilisation de l’électorat pour les Européennes : si l’élection avait lieu dimanche prochain, l’abstention dépasserait les 60%, ce qui constituerait un record historique pour des élections sous la Vème République, hors référendum. Cette faible mobilisation fragilise quelque peu les intentions de vote, calculées sur des votants potentiels peu nombreux...

L'enquête

4 mai 2009 - Européennes : l’opinion publique n’est pas encore en campagne

Avec un niveau de votants potentiels à 44% dans la dernière mesure d’intentions de vote Ipsos-Le Point, nettement en retrait de ce que l’on mesurait un mois avant les scrutins de 2004 et de 1999, on battrait certainement un record d’abstention si les élections européennes se tenaient aujourd’hui. Les électeurs ne se sentent pas encore concernés par la campagne, mais les choses peuvent bouger d’ici au 7 juin. Pour le moment, on enregistre un fort différentiel de mobilisation selon la classe d’âge (30% de votants potentiels chez les moins de 30 ans contre 63% chez les plus de 60 ans), qui explique en partie la bonne tenue des listes UMP, mesurées en tête à 27%. Le rapport de force global reste toutefois favorable à la gauche, qui totalise 48% d’intentions de vote, soit 3 points de plus qu’en 2004.

L'enquête

16 mars 2009 - Européennes: la gauche moins démobilisée que la droite

Traditionnellement marquées par un fort niveau d’abstention (53% en 1999, 57% en 2004), les élections européennes pourraient connaître un nouveau record cette année. En 2004, à trois mois du précédent scrutin, 69% des électeurs déclaraient avoir l’intention de voter. Cette année, ils ne sont plus que 49% selon l'intentions de vote Ipsos-Le Point réalisée ce week-end. La crise économique semble donc, pour l’instant, avoir un effet plutôt démobilisateur que l’inverse. Cette très faible mobilisation n’est cependant pas identique quel que soit l’électorat. Ainsi 58% des électeurs de Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle ont l’intention de se rendre aux urnes le 7 juin prochain contre seulement 43% de ceux de Nicolas Sarkozy.

L'enquête

 


Détail intentions de vote

 

 

- Parti Socialiste :
www.changerleurope.fr

- UMP :
http://www.ump2009.eu/

- Modem :
http://europe.lesdemocrates.fr/

- Verts/Europe Ecologie : http://www.europeecologie.fr/

- Parti Communiste / Parti de Gauche : http://www.frontdegauche.eu/

- Nouveau Parti Anticapitaliste :
http://www.npa-europeennes2009.org/