Ipsos
Second tour : 2007-05-06
Pour être informé des derniers articles parus dans la rubrique Politique & Elections concernant la Présidentielle 2007Mise à jour : 06/05/2007 - 21h00
> Accéder à Ipsos.fr

Nicolas Sarkozy a gagné

Avec 53% des suffrages selon l’estimation Ipsos/Dell, contre 47% pour Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy devient le 6ème Président de la Ve République française.

La sociologie de l'électorat.
Qui à voté quoi, les motivations du choix :

ssu

 

 

 

84% : estimation Ipsos/Dell de la participation – 18h20

Si ce chiffre se confirmait, la participation serait la plus forte observée pour un second tour de présidentielle depuis 10 ans.

 

 

 
 
Sondages d'entre-deux tours
 

Mode d'emploi :

Le menu déroulant vous permet de choisir l'information à afficher : intentions de vote du jour, 1er et 2nd tours, courbes d'évolution des scores des candidats depuis janvier, questions du jour ;
Lorsque vous affichez les intentions de vote sous forme de graphique, la légende s'affiche en passant sur chaque courbe avec la souris. Vous pouvez aussi choisir d'afficher ou non tel ou tel candidat, en cliquant sur l'icone à gauche de son nom. L'échelle du graphique se modifie automatiquement, pour plus de lisibilité (cf. petits candidats) ;
Le calendrier vous permet d'afficher les intentions de vote précédentes ;
Le lien "toutes les questions vous permet de retrouver et d'afficher toutes les questions qui ont été posées aux électeurs ;
La méthodologie du sondage s'affiche en passant le pointeur de la souris sur la "Fiche Technique".

  • Pour la dernière intention de vote 2nd tour Ipsos, N. Sarkozy bat son record sur une série de plus de 60 mesures depuis janvier : 55%, contre 45% pour S. Royal. L'écart est significatif et la dynamique de fin de campagne lui est favorable. Pour 90% des électeurs, le choix est définitif.

  • Dans la dernière semaine, il a surtout progressé dans l'électorat de JM Le Pen, avec un report de voix de 70% (9% pour S. Royal, 21% d'abst/non exprimés). Il a aussi réussi une percée dans l'électorat de gauche non socialiste jusqu'à 21% de reports de voix, quand S. Royal n'est "qu'à" 64% (15% ne se prononcent pas). Les reports s'équilibrent chez les électeurs de F. Bayrou (29% d'abstention).

  • "Un report de voix proche de 90% des électeurs d'extrême gauche vers S. Royal ; un report de voix inférieur à 50% chez les électeurs de JM Le Pen en faveur de Nicolas Sarkozy ; une dizaine de points d'écart au profit de S. Royal chez les électeurs de F. Bayrou ; une mobilisation différentielle en faveur de S. Royal chez les abstentionnistes du premier tour : aucune des quatre conditions nécessaires pour obtenir un rapport de force incertain dans les matrices de reports de voix 1er/2nd tour n'est aujourd'hui rempli" précise Pierre Giacometti.

en détails : décryptage des dernières enquêtes proposé par Pierre Giacometti à deux jours du scrutin

 


Dimanche, toute l'équipe d'Ipsos.fr se mobilise pour vous tenir informé en direct du résultat de la Présidentielle 2007.

- à 18h30, l'estimation de la participation au second tour
- à 20h, l'estimation des résultats de l'élection
- à 21h, la sociologie de l'électorat : qui à voté quoi ? Le vote des ouvriers, des jeunes, selon le niveau de revenu, la sympathie partisane...

04/05/2007 A deux jours du scrutin, Nicolas Sarkozy est en tête sur tous les indicateurs
A deux jours du scrutin, le décryptage des dernières enquêtes proposé par Pierre Giacometti à l'occasion du XVIIIème forum d'Ipsos est sans équivoque. Que l'on regarde les intentions de vote, la sociologie de l'électorat, les motivations du choix, que l'on s'attarde sur la crédibilité ou la perception des programmes, le bilan du débat, et même les personnalités de chaque candidat, Nicolas Sarkozy est le grand favori du scrutin de dimanche.

02/05/2007 Nicolas Sarkozy est aussi en tête sur les questions d'opinions
L'enquête Ipsos-Le Point réalisée dans l'entre-deux tours présente une opinion majoritairement favorable à l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. Le candidat UMP est jugé globalement plus crédible et plus efficace que Ségolène Royal, y compris dans l'électorat de François Bayrou.

24/04/2007 Sociologie et motivations de l'électorat : le Sondage Sortie des Urnes Ipsos/Dell
Interviewé par le quotidien gratuit 20 minutes, Stéphane Zumsteeg, directeur du département opinion d’Ipsos, décrypte la cartographie des électeurs et commente les résultats du Sondage Sortie des Urnes réalisé le 22 avril par Ipsos/Dell pour ses partenaires France 2, Europe 1, 20 minutes et Le Point.

18/04/2007 La campagne présidentielle n'a pas redoré l'image de la politique chez les jeunes
A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, la septième vague du baromètre Ipsos-Choc Hebdo dresse le bilan que les électeurs de moins de 35 ans font de la campagne électorale. Celle-ci n'aura pas changé l'image qu'ils avaient de la politique ; pour près d'un jeune sur quatre, cette image s'est même détériorée.

13/04/2007 A 10 jours du 1er tour : le 17ème forum d'Ipsos
Derrière les intentions de vote, le niveau de mobilisation, l'indécision et la fermeté du choix, les pronostics et souhaits de victoire, la hiérarchie des préoccupations et le climat électoral... A l'occasion du 17ème forum d'Ipsos qui s'est tenu le 12 avril à Paris, Pierre Giacometti, directeur général d'Ipsos, a fait le point sur les dernières données Ipsos, à 10 jours du premier tour de la présidentielle.

12/04/2007 84% des jeunes déclarent que rien n’est joué et que tout est encore possible
A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les jeunes de 18 à 35 ans, interrogés par Ipsos pour le magazine Choc-Hebdo, considèrent massivement que «rien n’est joué et tout est encore possible» (84%). Ils ne sont que 15% à penser que «les tendances seront désormais difficiles à inverser». L’issue du scrutin semble donc ouverte pour une très large majorité de jeunes, qui ont probablement en mémoire le 21 avril 2002 et se gardent donc de tout jugement définitif.

11/04/2007 François Bayrou est devenu plus populaire à gauche qu'à droite
La dernière vague du baromètre de l'action politique Ipsos-Le Point témoigne de la popularité de François Bayrou dans l'électorat de gauche, en particulier chez les sympathisants socialistes. A droite, le leader incontesté de l'électorat UDF-UMP reste bien Nicolas Sarkozy, qui bénéficie en outre d'un soutien massif dans l'électorat d'extrême droite, de 10 points supérieur à celui de Jean-Marie Le Pen.

05/04/2007 Les jeunes considèrent que Nicolas Sarkozy est le candidat le plus crédible sur les questions internationales
La cinquième vague du baromètre Ipsos-Choc Hebdo, publiée jeudi 5 avril, était consacrée cette semaine aux questions internationales. Si les jeunes s'inquiètent de la mondialisation, l'Union Européenne suscite plus d'espoir. L'enquête révèle par ailleurs un déficit de crédibilité de Ségolène Royal ou François Bayrou par rapport à Nicolas Sarkozy, sur ces questions.

29/03/2007 Présidentielle : les jeunes veulent qu'on parle de chômage et de pouvoir d'achat
Cette quatrième vague du baromètre Ipsos/Choc Hebdo menée auprès des 18-35 ans était consacrée à leur perception de la campagne une fois la liste définitive des candidats connue. Si les jeunes prévoient un second tour Sarkozy-Royal, voire Sarkozy-Bayrou, ils souhaiteraient avant cela que le débat porte davantage sur le chômage et le pouvoir d'achat.

29/03/2007 Polémiques sur les sondages : Pierre Giacometti Répond
Pierre Giacometti, directeur d'Ipsos France a répondu le 20 mars sur RFO et France Ô aux questions de Claude Sérillon et Dominique Roederer sur les sondages : redressements, problèmes d'échantillonnage, téléphone portable, dispersion géographique des interviews, tél / face à face, sous-évaluation de Jean-Marie Le Pen, hypothèses de second tour... tous les sujets polémiques sont passés en revue.

22/03/2007 Présidentielle : les jeunes s'interrogent sur le clivage gauche/droite
La troisième vague du baromètre Ipsos-Choc Hebdo mené auprès des jeunes âgés de 18 à 35 ans était consacrée au clivage gauche-droite et à la proposition de François Bayrou de gouverner avec des personnalités de gauche comme de droite. Partagés sur la réalité du clivage, ils sont favorables à un gouvernement composé de personnalités des deux bords.

20/03/2007 Présidentielle 2007 : Ségolène Royal en tête à la Réunion
Selon le sondage d'intentions de vote Ipsos Océan indien-Journal de l'Ile de la Réunion, Ségolène Royal est en tête des intentions de vote des Réunionnais au premier (44%) et au second tour (57%/43%), dans l'hypothèse d'un face à face avec Nicolas Sarkozy. L'écart est important mais moindre qu'en décembre où la candidate socialiste devançait le candidat de l'UMP de 40 points (70% contre 30%).

Qu'est-ce qu'un sondage ?
Les réponses aux questions que vous nous posez fréquemment

Qu'est-ce qu'une intention de vote ?
Pierre Giacometti, directeur général d'Ipsos, propose dans un article pour le Dictionnaire du vote, une analyse méthodologique des intentions de vote. Pour mieux comprendre ce que mesurent les sondages pré-électoraux...

Qu'est-ce que la baromètre électoral en continu ?
La description du dispositif mis en place par Ipsos

Que disait-on en 2002 ?
Le dossier d'Ipsos.fr

Le sondage en tant qu'outil d'analyse électorale
l'exemple du référendum sur le projet de constitution européenne 30 mai 2006 - Du premier sondage publié la 10 mars 2005 – "l'avance du Oui paraît fragile" – à la dixième vague, mesurant 55% d'intentions de vote pour le Non, l'observatoire Ipsos du Référendum s'est avéré être un outil de suivi électoral objectivement performant. En attendant le lancement d'un dispositif analogue pour la Présidentielle 2007, nous vous proposons le film de la campagne référendaire 2005, via les analyses publiées sur Ipsos.fr.


Après le débat du 2nd tour
Pierre Giacometti tire les enseignements du débat du 2nd tour dans l'émission C dans l'air d'Yves Calvi sur France 5, en compagnie de Christophe Barbier et de Roland Cayrol. (3 mai)

80% des électeurs de Le Pen prêts à voter Sarkozy
Interviewé par le quotidien gratuit 20 minutes, Stéphane Zumsteeg, directeur du département opinion d’Ipsos, décrypte la cartographie des électeurs.(23 avril)

Surprises cartographiques
Eric Dupin analyse les résultats du 1er tour en observant les cartes électorales. Celle de Nicolas Sarkozy est atypique, celle de François Bayrou se superpose sur celle de Jean Lecanuet en 1965. (23 avril)

54% / 46% en faveur de Nicolas Sarkozy
Pierre Giacometti analyse sur le plateau de France 2 le sondage de 2nd tour. (22 avril)

 
Retour sur la soirée électorale 1er Tour d'Ipsos.fr
 
Nicolas Sarkozy
N. Sarkozy : 30.8
Ségolène Royal
S. Royal : 25.2 %
François Bayrou
F. Bayrou : 19 %
Jean-Marie Le Pen
JM. LePen : 10.8 %
Olivier Besancenot
O. Besancenot : 4.1 %
Philippe de Villiers
P. de Villiers : 2.3 %
Marie-George Buffet
MG. Buffet : 2 %
Dominique Voynet
D. Voynet : 1.6 %
Arlette Laguiller
A. Laguiller : 1.4 %
José Bové
J. Bové : 1.3 %
Frédéric Nihous
F. Nihous : 1.2 %
Gérard Schivardi
G. Schivardi : 0.3 %



  22H: Nicolas Sarkozy est en tête dans la
  première intention de vote second tour réalisée
  après l'annonce des résultats.

La campagne du 2nd tour s'annonce difficile pour Ségolène Royal. Les taux de fermeté du choix laissent pour le moment peu de place pour inverser le rapport de force : 88% des personnes interrogées déclarent leur choix définitif. La majorité des électeurs (58%) pronostiquent la victoire de Nicolas Sarkozy.

1089 personnes interrogées par téléphone le 22 avril à partir de 20h05. Rapport PDF en téléchargement.


   21H : Sondage Sortie des Urnes

Qui a voté quoi, les motivations du vote (3397 personnes interrogées dans la journée).

ssu



  20H: Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal qualifiés

Nicolas Sarkozy (30,8%) et Ségolène Royal (25,2%) s’affronteront au second tour de la présidentielle. Pour gagner, la candidate socialiste devra inverser un rapport de force favorable à la droite. Même en partageant équitablement les 19% de François Bayrou dans chaque camp, le total droite+extrême droite est à 55%, contre 45% au total gauche+extrême gauche.




Historique de la participation