Les aidants : les combattants silencieux du cancer

Chaque année, Ipsos, la Ligue contre le cancer avec le soutien de la Fondation Macif publient le rapport de l’Observatoire sociétal des cancers. Cette 5ème édition met en lumière les « Aidants », ces combattants silencieux du cancer. Aujourd’hui, 1 Français sur 10 aide une personne atteinte de cancer. Mais qui sont-ils ? Quelle perception ont-ils de leur rôle auprès de leur proche malade ? Qu’implique au quotidien ce rôle d’aidant d’une personne atteinte de cancer ? Quelles sont leurs difficultés ? Leurs besoins ?

1 Français sur 10 aide actuellement un proche atteint de cancer (soit 5 millions de personnes). Cette aide, au-delà du soutien moral est essentielle à la vie quotidienne des personnes malades.
L’aide apportée à un proche atteint de cancer a des conséquences sur la vie professionnelle et familiale des aidants, sur leur budget. Par exemple :

  • 10% des personnes interrogées ont dû arrêter ou adapter leur activité professionnelle 
  • 35% ont accueilli leur proche malade chez elles, ou déménagé à son domicile 
  • 56% ont déclaré que l’aide apportée occasionne des dépenses supplémentaires. 10% des aidants déclarent consacrer plus de 200 € par mois en moyenne à l’aide apportée


Les conséquences pour les aidants sont plus lourdes lorsque :

  • Ceux-ci sont seuls ou principalement seuls (32%)
  • Le proche atteint de cancer est hospitalisé à domicile 


Les aidants des personnes atteintes de cancer revendiquent peu pour eux-mêmes, bien qu’ils soient 1 sur 2 à considérer que si, c’était possible, un soutien dans leur rôle d’aidant serait nécessaire voire indispensable.

COMMENT AIDER LES AIDANTS ? 

Une information ciblée et accompagnée

  • Intégrer dans les dispositifs existants (dispositif d’annonce, programme personnalisé de soins, programme personnalisé de l’après-cancer) des temps d’échanges avec les professionnels de santé et les assistantes sociales afin que ceux-ci puissent répondre aux questions des aidants lorsqu’ils en ressentent le besoin, à différents moments du parcours de prise en charge.
  • Faire connaître « Mes droits, mes démarches », un outil produit par la Ligue contre le cancer, qui apportera aux aidants des informations pratiques à tous les moments de la maladie de leur proche (au début, pendant et après les traitements).

 

Un accès facilité aux différents dispositifs d’aides existants ou à créer

  • Réduire les disparités entre les régimes sociaux pour permettre à tous les assurés de bénéficier des mêmes dispositions pour accéder aux aides à domicile.
  • Ouvrir les dispositifs d’aides à domicile pour les personnes atteintes de cancer sur des critères autres que l’âge ou le niveau de dépendance, en particulier pour les personnes âgées de moins de 60 ans et en prenant en compte les personnes bénéficiant de traitements anticancéreux ambulatoires pratiqués à domicile.

Fiche technique :
 - 
Enquête de cadrage quantitative réalisée en ligne auprès de 2 149 Français âgés de 16 ans et plus du 11 au 15 décembre 2015. Échantillon national représentatif selon la méthode des quotas issus des données de recensement de l’Insee
 - Enquête quantitative en ligne réalisée du 23 décembre 2015 au 22 janvier 2016 auprès de 5 010 aidants âgés de 16 ans et plus.

Luc Barthélémy

Directeur d’études, Ipsos Public Affairs

Luc Barthélémy

Directeur d’études, Ipsos Public Affairs

Etienne Mercier

Directeur du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs

Commentez cet article :

Identifiez-vous et inscrivez-vous rapidement et gratuite pour commenter cet article

A la une en ce moment :