Résultats
du 2nd tour


FI / PCF

27

PS / PRG / DVG

44

LREM / MoDem

350

LR / UDI / DVD

137

FN

8

Autres

11

 

Détail par partis politiques

France Insoumise   17 sièges
PCF   10 sièges
PS   29 sièges
PRG   3 sièges
DVG   12 sièges
LREM   308 sièges
MoDem   42 sièges
LR   113 sièges
UDI   18 sièges
DVD   6 sièges
FN   8 sièges
Autres   11 sièges

La majorité présidentielle disposera d'une large majorité à l'Assemblée Nationale

Forte de 350 députés, l'alliance République En Marche/Modem occupera plus de 60% des 577 sièges de l'Assemblée Nationale dans la prochaine législature. C'est loin du record - la droite avait obtenu 85% des sièges en 1993, mais avec 308 élus, La République En Marche dispose de la majorité absolue (289 sièges) même sans l'appui du Modem (42 élus). La droite (LR/UDI/DVD) aura 137 représentants, soit un recul de 88 sièges par rapport à 2012 (225 sièges). C'est son plus mauvais résultat sous la Ve République. La gauche socialiste et ses alliés (PS/PRG/DVG) s'effondre et ne conserve que 44 élus, pour 330 en 2012. Dans le détail le PS obtient 29 sièges, le PRG 3, et DVG 12. La gauche "radicale" (17 élus pour la France Insoumise, 10 pour le PCF) obtient 27 élus, soit largement au-dessus des 15 députés nécessaires pour constituer un groupe parlementaire. Ce ne devrait en revanche pas être le cas pour le Front National, qui progresse néanmoins par rapport à 2012, passant de 2 à 8 élus.

Sociologie de l'électorat

Profil des abstentionnistes

L'enquête Ipsos / Sopra Steria réalisée la veille du vote auprès de 4056 personnes inscrites sur les listes électorales détaille le profil des 57,4% d'électeurs qui ne sont pas allés voter au second tour des élections législatives. Les taux sont historiques : plus de 70% d'abstentionnistes chez les moins de 35 ans, 70% chez les ouvriers, deux-tiers d'abstentionnistes chez les employés et les professions intermédiaires, plus de 50% dans toutes les catégories socio-démographiques testées, sauf chez les retraités.

Comprendre le vote des Français

Comprendre le vote des Français

L'enquête Ipsos / Sopra Steria réalisée les jours précédant le deuxième tour des Législatives révèle l'état d'esprit dans lequel les électeurs se sont - ou non - rendus aux urnes. Malgré la victoire de La République En Marche, les Français n'accordent pas de blanc-seing à Emmanuel Macron et son gouvernement, mais souhaitent à présent tourner la page des joutes électorales et laisser sa chance à la nouvelle majorité.

Voir l'article complet

Taux
d'abstention

57,4% 57,4%

Les élections législatives marquées par une abstention hors-norme

Plus qu'un record, c'est du jamais vu pour des élections législatives : 57,4% des électeurs ne se sont pas déplacés ce dimanche selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria. C'est six points de plus qu'au premier tour (51,3%) et treize points de plus que le précédent record d'abstention pour un second tour des législatives (44,6% en 2012). L'abstention a été massive et sans précédent dans l'histoire de la Ve République, hormis aux élections Européennes de 2009 (59,4%). Les trois-quarts des 18-24 ans ne sont pas allés voter, tout comme 70% chez les ouvriers, les deux-tiers des employés et des professions intermédiaires et plus de la moitié des personnes inscrites sur les listes électorales dans toutes les catégories socio-démographiques testées par Ipsos, sauf les retraités.


Dernières
publications