Législatives 2012 : projection en sièges Ipsos/Logica Business Consulting

Législatives 2012 : projection en sièges Ipsos/Logica Business Consulting

15 juin 2012 - 

La dernière vague du baromètre d'intentions de vote au 2nd tour des élections législatives 2012, réalisée par Ipsos / Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, confirme un rapport de force nettement favorable à la Gauche, qui devrait obtenir une large majorité à l'Assemblée Nationale : de 324 à 364 sièges, selon la modélisation basée sur la mesure d'intentions de vote réalisée à quatre jours du scrutin. Le PS (dans une fourchette de 284 à 313 sièges) devrait obtenir la majorité absolue (289 sièges), surtout avec l'appui des élus PRG (11 à 13 sièges) et MRC (3 à 5 sièges). Dans une fourchette de 14 à 20 sièges, EELV pourrait atteindre le seuil de 15 élus nécessaire pour obtenir un groupe à l'Assemblée. Cette hypothèse s'est en revanche éloignée pour le Front de Gauche (12 à 13 élus). La Droite pourrait quant à elle enregistrer son plus mauvais score aux législatives depuis 30 ans. Le groupe UMP / DVD totaliserait de 192 à 226 députés, le Nouveau Centre entre 14 et 18, le Parti Radical Valoisien de 4 à 6, pour un total de 210 et 250 élus. Enfin, malgré son score de premier tour (13,6%), le Front National n'est pas assuré de faire son entrée à l'Assemblée Nationale (entre 0 et 3 sièges dans notre projection). Le Modem pourrait quant à lui avoir de 1 à 3 élus, notamment outre-mer.

Fiche technique

La modélisation en sièges a été élaborée à partir de l’examen des résultats du premier tour dans chaque circonscription, de la configuration de candidatures au second tour et de données de sondage (niveau d’intentions de vote au second tour, reports de vote entre le 1er et le 2nd tour). Cette modélisation permet d’obtenir un résultat pour chaque circonscription. Leur somme conduit à des sièges pour chaque grand courant politique (Front de gauche, PS et divers gauche, PRG, MRC, Europe Ecologie Les Verts, UMP, Nouveau Centre, Parti Radical Valoisien, Modem et Front national). On a ensuite distingué les sièges « incertains », c’est-à-dire ceux où le candidat arrivé en tête au 2nd tour devance de moins de 2 points le candidat suivant selon le système de modélisation.  

Les résultats de cette modélisation doivent être appréciés dans leur globalité et ne peuvent pas faire l’objet d’une exploitation circonscription par  circonscription. Ils dépendent en effet de paramètres difficiles à connaître aujourd’hui comme le niveau de participation et l’évolution des reports de voix d’ici au second tour. Pour ces raisons, les résultats présentés ici le sont en fourchette afin de tenir compte de ces éléments d’incertitude. Ils ne constituent pas une prévision de la composition de la future assemblée mais permettent d’évaluer les conséquences globales du rapport de forces politiques actuel sur la répartition des sièges entre les grandes formations politiques. 



Jean-François Doridot
Directeur Général Ipsos Public Affairs
jean-francois.doridot@ipsos.com



Documents associés

2ème tour des Législatives 2012 - Projection en sièges Ipsos / Logica Business Consulting Télécharger le document