Stabilité relative du baromètre de l’action politique Ipsos-Le Point

Stabilité relative du baromètre de l’action politique Ipsos-Le Point

22 août 2011 - 

Pas de changement spectaculaire concernant la popularité des responsables politiques testés dans cette vague estivale du baromètre Ipsos-Le Point. A 35% d'avis favorables, Nicolas Sarkozy reste stable et conserve le gain de bonnes opinions acquis le mois dernier, tandis que Christine Lagarde est toujours en tête du palmarès des leaders politiques, malgré une baisse des bonnes opinions en sa faveur (55%, -6 points).


Voir l'analyse vidéo de Brice Teinturier

La popularité du chef de l'Etat reste comme le mois dernier à 35% d'avis favorables (61% d'avis contraires). Cette stabilité masque une baisse des bonnes opinions dans les milieux populaires (- 8 points chez les ouvriers et chez les employés). Elle est compensée par une amélioration chez les cadres (+10 points). Ce niveau de popularité est globalement stable depuis un an et demi, en dépit des aléas de la conjoncture financière, économique, politique ou géopolitique. En effet, les avis favorables sur le Président de la République n'ont plus dépassé 36% depuis le printemps 2010, tandis que les mauvaises opinions ne sont jamais tombées sous les 60%. Cette stabilité relative vaut d'ailleurs aussi pour le Premier ministre, qui bénéficie toutefois d'une popularité nettement plus équilibrée, avec ce mois-ci autant d'avis favorables que défavorables (47% contre 47%).

Les principaux mouvements d’opinion dans cette vague du baromètre concernent un nombre restreint de personnalités politiques :

  • Christine Lagarde qui conserve la tête du palmarès des leaders politiques mais perd 6 points de bonnes opinions (-6 à 55%), conséquence probable de la polémique sur son implication dans l'affaire Bernard Tapie.
  • Dominique Strauss-Kahn, qui baisse de 4 points (-9 à l’UMP et -6 au PS). Après avoir stabilisé le mois dernier une chute régulière entre avril et juin, cette nouvelle baisse le situe à un niveau de popularité extrêmement bas : 28% d’avis positifs contre 61% d’avis négatifs.
  • Marine Le Pen perd 4 points et retrouve son niveau de juin. Elle recule surtout à l’UMP (-8) conséquence possible du massacre de Norvège qui « réextrémise » le Front national, et peut-être également des déclarations de son père.
  • François Hollande devance Martine Aubry dans le palmarès des personnalités. Cependant, auprès des sympathisants du PS, Martine Aubry reprend l’avantage avec 75% d’avis positifs (-3) contre 69% (-6) à François Hollande. Ce dernier progresse chez les sympathisants de l’UMP (+4 avec 40% d’avis favorables).

Fiche technique
  • SONDAGE EFFECTUE POUR : LE POINT
  • DATES DU TERRAIN : Les 19 et 20 Août 2011
  • ECHANTILLON : 966 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
  • METHODE : Etude réalisée par téléphone.
    Quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d’agglomération, région.

Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.



Vincent Dusseaux
Directeur d’Etudes Ipsos Public Affairs
vincent.dusseaux@ipsos.com



Documents associés

Baromètre politique Ipsos - Le Point - Août 2011 Télécharger le document