Européennes: la gauche moins démobilisée que la droite

Européennes: la gauche moins démobilisée que la droite

16 mars 2009 - 

Traditionnellement marquées par un fort niveau d’abstention (53% en 1999, 57% en 2004), les élections européennes pourraient connaître un nouveau record cette année. En 2004, à trois mois du précédent scrutin,  69% des électeurs déclaraient avoir l’intention de voter. Cette année, ils  ne sont plus que 49% selon l'intentions de vote Ipsos-Le Point réalisée ce week-end. La crise économique semble donc, pour l’instant, avoir un effet plutôt démobilisateur que l’inverse. Cette très faible mobilisation n’est cependant pas identique quel que soit l’électorat. Ainsi 58% des électeurs de Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle ont l’intention de se rendre aux urnes le 7 juin prochain contre seulement 43% de ceux de Nicolas Sarkozy.

Ce différentiel de mobilisation se traduit par un rapport gauche/ droite très favorable à cette première dans les intentions de vote. Avec 50%, les différentes listes de gauche et d’extrême gauche démarrent la campagne avec un niveau très supérieur à celui enregistré en 2007 (36%) et également plus élevé que lors du scrutin européen de 2004 (46%).

Pour autant, le niveau important dont est aujourd’hui créditée la gauche non socialiste (9%pour le NPA, 9% pour les Verts et leurs alliés, 6% pour le PC et le Parti de gauche, 2% pour LO) permet aux listes UMP/Nouveau Centre (27%) de devancer les listes du PS (24%).

La faible mobilisation des sympathisants du Modem explique le niveau d’intentions de vote en faveur des listes du mouvement de François Bayrou (10%).

Si les élections européennes avaient lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les listes suivantes dans votre région, quelle serait celle pour laquelle il y aurait le plus de chances que vous votiez ?

Rappel Européennes 2004
%
Rappel Présidentielle 2007 (1er tour)
%
 Certains d'aller voter, exprimés (1)
%
2,61,3 Listes Lutte Ouvrière2
4,1 Listes du Nouveau Parti Anticapitaliste9
5,91,9 Listes Parti Communiste et Parti de Gauche6
28,925,9 Listes du Parti Socialiste24
7,42,9** Listes Les Verts - Europe Ecologie9
12*18,6 Listes du MoDem10
16,631,2 Listes UMP - Nouveau Centre27
8,43,4*** Listes MPF et CPNT6
-- Listes Debout la République1
9,810,4 Listes du Front National5,5
-- Listes du Parti de la France0,5
   100

(1) 15% des personnes certaines d'aller voter n'ont pas exprimé d'intention de vote.

(*) Score obtenu par l'UDF.

(**) Somme des scores obtenus par Dominique Voynet et José Bové.

(***) Somme des scores obtenus par Philippe de Villiers et Frédéric Nihous.

Fiche technique

SONDAGE EFFECTUE POUR : Le Point

DATES DU TERRAIN : Les 13 & 14 mars 2009.

ECHANTILLON : 887 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales.

METHODE : Etude réalisée par téléphone
Quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d’agglomération, région.

Dans chacune des sept circonscriptions métropolitaines, on a proposé aux personnes interrogées les listes et les noms des têtes de liste déjà déclarés.

Les résultats d’intentions de vote ne sont pas une prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l’état du rapport de forces politiques actuel et n’interdisent aucune évolution future, notamment en fonction de l’impact de la campagne électorale.
Afin de mesurer au plus près de la population des votants potentiels, les intentions de vote sont calculées sur la base des électeurs inscrits se déclarant certains d’aller voter, soit 49% des personnes interrogées.

Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.



Federico Vacas
Directeur Adjoint du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
federico.vacas@ipsos.com