L’avenir du recrutement à l’ère du web 2.0 et des réseaux sociaux

L’avenir du recrutement à l’ère du web 2.0 et des réseaux sociaux

25 oct. 2012 - 

Ipsos, Viadeo et Link Humans se sont associés pour donner la parole à un échantillon de DRH et de spécialistes français du recrutement dans le cadre de #rmsconf, l’évènement de référence sur le recrutement mobile et social.
Cette étude* confirme la montée en puissance des réseaux sociaux et le rôle « d’ambassadeurs de l’entreprise » des salariés. Une tendance qui ne bouleverse toutefois pas à ce stade le paysage français du recrutement.


Voir l'analyse vidéo

Dans un contexte jugé difficile et contraint…

Seuls 4% des professionnels interrogés affirment ne pas rencontrer de difficulté particulière en matière de recrutement à l’heure actuelle.
Les principaux obstacles évoqués par les DRH et les responsables du recrutement sont principalement liés à la pénurie de candidats qualifiés (cités par 59% des répondants) et aux contraintes budgétaires (cités par 53% d’entre eux). Les secteurs des services et de l’industrie, les PME comme les grandes entreprises sont concernés par ces difficultés.
La lenteur du processus de recrutement apparaît comme un obstacle plus secondaire, cité par un répondant sur quatre.

… l’émergence des réseaux sociaux constitue une tendance de fond…

Les résultats de l’étude mettent en évidence un consensus autour du rôle croissant des réseaux sociaux dans le recrutement. La distinction entre réseaux sociaux professionnels et réseaux sociaux personnels (de type Facebook et Twitter) doit néanmoins être effectuée :

  • 77% estiment que l’importance des réseaux sociaux professionnels va augmenter dans les 5 prochaines années, alors que le score est de 54% pour les autres médias sociaux.

Cette tendance s’accompagne logiquement d’une place accrue de l’interne, les salariés étant de plus en plus amenés à jouer un rôle d’ambassadeur 2.0 de leur employeur.

Comment va évoluer l'importance des acteurs du recrutement suivants
dans les 5 prochaines années (%)

importance des acteurs du recrutement

Cette émergence de nouveaux modes de recrutement ne se fait toutefois pas nécessairement au détriment des canaux plus traditionnels.

… perçue comme une « évolution » plus qu’une « révolution »

Les réponses des DRH et spécialistes du recrutement ne présagent pas d’une disparition prochaine des jobboards ou des CVs, ni d’une systématisation des entretiens à distance ou d’une gamification complète des processus de recrutement. Un rééquilibrage se dessine au profit des réseaux sociaux sans entrainer un bouleversement profond des pratiques à ce stade.

L’adjectif décrivant le mieux le recrutement à une échéance de cinq ans est en effet « multi-canal ». L’interactivité et la personnalisation sont aussi à l’ordre du jour, reflétant des aspirations communes dans le monde du travail et la société en général.

Ainsi, l’importance des relations écoles aux yeux des recruteurs mérite d’être soulignée : il s’agit d’un des postes de dépense prioritaires si un budget supplémentaire leur était accordé, suivi par les campagnes de communication presse, TV, radio. Ces actions devancent le lancement d’un nouveau site carrière ou l’animation de communautés sur les réseaux sociaux, en particulier dans les grandes entreprises.

 

 

Fiche technique

390 DRH, responsables du recrutement, du sourcing et de la marque employeur ont répondu à cette étude online au mois de septembre 2012. Les secteurs qui recrutent le plus en France sont représentés dans l’échantillon.Etude réalisée par le pôle ‘ERM’ (Employee Relationship Management) d’Ipsos Loyalty, qui aide entreprises et administrations à accroître leur capacité de changement grâce à une compréhension fine des perceptions et attentes de leurs salariés.



Julia Pironon
Directrice de Clientèle - pôle Employee Relationship Management Ipsos Loyalty
julia.pironon@ipsos.com



Documents associés

Etude Avenir du Recrutement Ipsos / Viadeo / Link Humans Télécharger le document