Fractures Françaises 2017 : la défiance recule... un peu.

Ipsos, en partenariat avec Sopra Steria, publie cette semaine la cinquième vague de l’enquête « Fractures Françaises » réalisée pour Le Monde, La Fondation Jean-Jaurès et Sciences Po. Une photographie très instructive sur l’état de l’opinion française au début du quinquennat d'Emmanuel Macron.  Découvrez les principaux enseignements de la vague de 2017.

UN REGAIN DE CONFIANCE ?

La vague 2017 de Fractures Français révèle un regain généralisé de la confiance dans les institutions régaliennes, économiques et politique et un recul du « décliniste ». Ces mouvements positifs n’effacent pas pour autant le pessimisme qui est toujours très marqué au sein de la société française.

UNE FRANCE MOINS REPLIÉE SUR ELLE-MÊME

L’enquête dresse le tableau d’une France un peu moins repliée sur elle-même avec une amélioration des jugements favorables à la mondialisation et à l’Europe.

UNE DEFIANCE ENVERS LA VIE POLITIQUE QUI PERDURE

Les jugements sur la vie politique en France sont toujours extrêmement critiques, signe que le malaise reste très profond vis-à-vis du fonctionnement de la vie politique française.


Fiche technique :
Étude réalisée online, du 21 au 27 juin 2017, sur 1000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 
Méthode des quotas : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorie d’agglomération.

Brice Teinturier

Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)

Vincent Dusseaux

Directeur d'études, Ipsos Public Affairs

Commentez cet article :

Identifiez-vous et inscrivez-vous rapidement et gratuite pour commenter cet article

A la une en ce moment :