Avant-projet de loi El Khomri : perception des chefs d’entreprises

L’enquête menée la semaine dernière auprès d’un échantillon de 500 dirigeants d’entreprises est particulièrement éclairante sur leur état d’esprit général dans le cadre des débats et polémiques sur l’avant-projet de loi sur la réforme du droit du travail.

Globalement pessimistes sur leur capacité à pouvoir embaucher, ils pointent comme principaux freins des raisons structurelles (poids des charges sociales, difficulté à pouvoir embaucher et licencier et complexité du code du travail) avant des éléments plus conjoncturels (manque de visibilité de leur activité à court et moyen termes, état du carnet de commande…)

En revanche, l’avant-projet de loi El Khomri va selon une majorité d’entre eux dans le bon sens. Plusieurs des dispositions initialement prévues suscitent leur adhésion, parfois massive. Enfin, si ces dernières étaient mises en place, près d’un patron sur deux (43 %) pensent qu’elles leur permettraient d’embaucher dès cette année une ou plusieurs personnes qu’elles n’auraient sinon pas pu embaucher.

Découvrez les résultats complets de cette étude :

Stéphane Zumsteeg

Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Ipsos Public Affairs

Commentez cet article :

Identifiez-vous et inscrivez-vous rapidement et gratuite pour commenter cet article

Les derniers commentaires :

chez lucky

Le 10/04/16 à 18h57

Je ne comprends pas comment on peux donner un poste comme celui la à une nana qui n'y connais absolument rien . J'ai jamais vu des personnes aussi nuls et incompétents. Mais pourquoi les Français ne réagissent-t-ils pas ??? C'est honteux de voir de tel personnes au pouvoir .

A la une en ce moment :