L’observatoire du devenir maman : (en)quête de maternité

Cette étude, réalisée pour le Laboratoires Gallia, a pour ambition de mieux comprendre les mères et leur vision du devenir maman. Menée en étroite collaboration avec des experts (sage-femme, pédopsychiatre, psychologue), elle décrypte les besoins et préoccupations des mamans et futures mamans et rend compte du soutien et de l’accompagnement dont elles ont besoin au quotidien. Le devenir maman est aussi abordé sous l’angle de la création du lien maman-bébé notamment au travers de l’alimentation.

Devenir mère, un apprentissage de chaque instant

 

– Pour près de 9 femmes sur 10, être maman ça s’apprend. C’est un véritable apprentissage qui débute avec les premières échographies, les changements du corps, pour continuer avec les premiers mois de la vie de bébé. Ces étapes successives permettent à une femme de prendre conscience de son rôle et cela débute dès la grossesse : ressentir le bébé grandir et se développer est une expérience forte dans la construction du lien maman-bébé.

– 83% des femmes sont confiantes dans leurs capacités à devenir mères. La plupart d’entre elles ont déjà leur propre vision de ce que signifie « être maman », notamment grâce aux exemples positifs des autres mères autour d’elles.

– Des femmes qui s’oublient pour laisser la place au bébé. 81% des femmes interrogées n’ont pas besoin de parler de leur vie personnelle quel que soit leur interlocuteur. A l’inverse, une mère privilégie les sujets liés au bébé, et ce, pendant et après la grossesse (alimentation de bébé 73 %, sommeil de bébé 59 % ou relation maman-enfant 58 %).

 

Devenir mère, grâce à un accompagnement quotidien pendant la grossesse… et bien après

 

– La mère a besoin d’être accompagnée à chaque instant : Pour l’épauler, on distingue d’un côté le pilier affectif, notamment le conjoint, et de l’autre les professionnels de santé, présents pour l’informer.

– Le père est un booster de confiance : 91% des mères se sentent soutenues par leur conjoint. Cité par les mamans comme un de leurs appuis principaux, le conjoint est celui qui encourage et écoute la mère.  De même pour 87 % des mamans les pères peuvent « materner » comme elles et apparaissent comme des acteurs essentiels du développement du bébé et de l’équilibre familial.

– 82% d’entre elles vont chercher des conseils auprès des professionnels de santé : Sages-femmes, gynécologues, médecins généralistes, pédiatres… Cet accompagnement est d’autant plus important après la naissance : 43 % d’entre elles affirment avoir ressenti le baby-blues. Des chiffres qui démontrent l’importance de mieux prendre en considération le couple mère-enfant afin que les deux puissent s’épanouir !

 

L’alimentation au cœur du lien maman-bébé

 

– Pour 90% des mères, l’alimentation est un moment qui se passe bien.  L’alimentation est fondamentale dans la construction du lien maman-bébé : le repas est un moment de proximité qui rythme les journées de la mère et de l’enfant.

– 53% des femmes choisissent l’allaitement pendant la première grossesse. Pour 82 % d’entre elles, c’est pour offrir ce qu’il y a de mieux au bébé et pour 62 % afin de renforcer le lien maman-bébé. Les motivations restent également très personnelles : 59 % des femmes allaitantes déclarent avoir fait ce choix parce qu’elles en avaient « très envie ».

– 64% des mères ont également besoin de conseils sur l’allaitement. En effet, 64% ont eu des doutes sur la quantité de lait absorbée par leur bébé et 33 % sur la qualité de leur lait.

 

Fiche technique :

Un dispositif d’ethnographie du web :

Analyse qualitative de 6 mois de discussions du 1er janvier au 1er juin 2014 sur le web social Plus de 67 000 discussions liées à la grossesse et à la maternité à partir d’une analyse sémantique

Une grande enquête nationale :

Enquête menée online, du 16 au 30 juin 2014, auprès de 811 femmes dont 506 mères ayant un enfant de moins de 12 mois et 305 femmes enceintes représentatives de la catégorie interrogées selon la méthode des quotas.

Luc Barthélémy

Directeur d’études, Ipsos Public Affairs

A la une en ce moment :