Les Français et le passer à table

Malgré l'évolution des modes de vie (contraintes liées au monde du travail, mise à mal du modèle familial traditionnel) et le développement de mauvaises pratiques alimentaires (« fast food », grignotage, sauter des repas, etc.), le repas à la française reste une véritable institution et le « passer à table » suscite toujours un réel engouement. Pour autant, dans les faits, la population reste très partagée : près de 3 français sur 10 passent moins de temps à table tandis qu'une proportion équivalente dit le faire plus.

L’enquête ci-dessous a été dévoilée lors des 3èmes assises de la Fondation Nestlé, le 8 novembre 2012. La Fondation organise chaque année des Assises réunissant des experts de divers expériences et horizons autour d'une problématique liée au « bien manger ». Les assises de cette année avaient pour thème « L'identité passe à table ? Vers de nouvelles identités alimentaires ». Elles posaient notamment la question de l'évolution du « passer à table » à la française, et ce que ces évolutions signifient pour l'identité collective française. 

Un repas équilibré est avant tout un repas qui couvre les besoins énergétiques et nutritionnels journaliers.

  • La majorité des Français (53%) estime qu’un repas équilibré suppose avant tout de
    faire attention à avoir un apport journalier idéal en protéines, glucides, lipides vitamines et minéraux.
  • Près d’un quart des Français (21%) considèrent quant à eux que
    le fait de prendre son repas en étant à table est un critère déterminant dans l’équilibre des repas.
  • Le fait de manger surtout des fruits et des légumes (17%) ou de ne pas trop manger (8%) sont moins mis en avant lorsqu’il s’agit de qualifier un « repas équilibré ».

Le repas à la française, un modèle alimentaire qui reste une véritable institution

  • Un attachement important à cette tradition culinaire : près de deux Français sur trois (62%)
    essaient de prendre un repas à la française systématiquement ou souvent

    (c'est-à-dire un repas composé d’un hors d’oeuvre, d’un plat accompagné de légumes verts et de féculents, d’un laitage et d’un fruit).
  • Les Français font également le lien entre repas à la française et santé : la très grande majorité des Français considère que prendre
    le plus souvent à table un repas structuré est important pour la santé
    (91%), un tiers (38%) considérant même que cela est très important.

Le « passer à table », un rituel bénéfique pour la santé et dont la transmission apparaît primordiale dans l’éducation d’un enfant

  • Les Français associent également le « passer à table » à la santé : la quasi-totalité des Français
    considère que prendre le temps de passer à table pour chaque repas est aussi important
    pour la santé que le contenu de l’assiette
    (93%), 61% estimant même que cela est tout à fait important.
  • Prendre le temps de passer à table pour prendre un repas à la française favorise également l’acquisition de bonnes habitudes alimentaires…

    Une très large majorité des Français considère que s’accorder le temps de passer à table pour prendre un repas structuré favorise l’apprentissage de bonnes habitudes
    alimentaires par les plus jeunes

    (96%, dont 75% de oui tout à fait), comme le fait de manger plus lentement
    (88%, dont 66% de oui tout à fait) ou de limiter le grignotage entre les repas
    (85%, dont 65% de oui tout à fait) et favorise également une alimentation équilibrée (89%, dont 60% de oui tout à fait).
  • …et de ce fait contribue à limiter le risque d’obésité.
    Trois Français sur quatre estiment en effet que prendre le temps de passer à table pour prendre un repas à la française permet également de
    réduire le risque d’excès de poids et d’obésité (78%, dont 51% de oui tout à fait).
  • Le « passer à table », une pratique vertueuse qu’il convient de promouvoir et de transmettre aux plus jeunes.
    Le « passer à table » est une pratique à laquelle nos concitoyens doivent être sensibilisés
    : pour presque 6 Français sur 10 (56%), il est essentiel d’inciter les Français à prendre le temps de passer à table pour prendre un repas à la française.
    La transmission de cette habitude dès le plus jeune âge leur apparaît également fondamentale

    : pour la quasi-totalité des Français, il est important pour l’éducation d’un enfant de lui transmettre l’habitude de passer à table pour prendre ses repas (98%, dont 77% de très important).

Le « passer à table », un rituel bénéfique pour la santé et dont la transmission apparaît primordiale dans l’éducation d’un enfant

  • Les messages de prévention nutritionnelle semblent avoir porté leurs fruits :
    près d’un Français sur deux déclare prendre des repas plus équilibrés depuis ces 10 dernières années

    (47%). 16% des Français estiment quant à eux prendre des repas moins équilibrés tandis que 37% considèrent prendre des repas ni plus ni moins équilibrés qu’avant.
  • Pour autant, les Français restent partagés en ce qui concerne le temps passé à table pour prendre les repas
    : près de 3 Français sur dix déclarent y consacrer plus de temps (29%) tandis qu’ils sont tout autant à estimer en passer moins (29%).
  • Les jeunes ont plus de mal à mettre en place cette pratique : les moins de 35 ans (40%) sont plus nombreux à prendre moins de temps à table pour prendre leur repas. Notons aussi que le fait de vivre seul (46%) est aussi un autre frein au temps accordé au « passer à table ».

A propos de la Fondation Nestlé France

La Fondation Nestlé a été créée en 2008 pour se consacrer à l’étude des comportements alimentaires et à la promotion de ceux qui se révèlent bénéfiques non seulement en termes de santé, mais aussi pour préserver les liens sociaux et la « culture alimentaire française ».

Dans ce cadre, La Fondation organise chaque année des Assises, qui permettent de réunir des experts de divers expériences et horizons autour d'une problématique liée au « bien manger ».

Par ailleurs, la Fondation Nestlé finance chaque année des bourses et des projets de recherche, noue des partenariats avec des acteurs de terrain comme les collectivités locales ou le Samu Social, et récompense des projets innovants avec ses « Nids d’Or », qui sont décernées lors de ces assises.

 

L’intégralité de l’étude, avec tous les tableaux de résultats, sont disponibles sur le site de la fondation Nestlé, www.fondation.nestle.fr

Fiche technique :

Enquêtes pour La Fondation Nestlé France réalisées par Ipsos et Logica Business Consulting auprès de deux échantillons représentatifs de 1 000 Français âgés de 15 ans et plus, interrogés du 26 au 27 octobre par téléphone et du 2 au 5 novembre par internet. Méthode des quotas.

Etienne Mercier

Directeur du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs

Emilie Rey-Coquais

A la une en ce moment :