Junior Connect' 2015 : la conquête de l'engagement

Dans un contexte de multiplicité des écrans et de sur-sollicitations des jeunes, les éditeurs de contenus et les acteurs du marché publicitaire poursuivent un objectif majeur : renforcer l’implication et l’engagement des enfants et des adolescents.

Jeudi 2 avril, les équipes d’Ipsos Connect sont venues présenter devant plus de 150 participants (acteurs du secteur, journalistes) la dernière étude Junior Connect’ : la conquête de l’engagement.
C’est à la cité de l’architecture et du patrimoine que Bruno Schmutz, Directeur général adjoint Ipsos Connect, a présenté l’analyse des résultats et les enjeux majeurs pour les acteurs du divertissements de 3 à 18 ans. Dans un contexte de multiplicité des écrans et de sur-sollicitations des jeunes, les éditeurs de contenus et les acteurs du marché publicitaire poursuivent un objectif majeur : renforcer l’implication et l’engagement des enfants et des adolescents.
Une table ronde animée par des experts de cette cible est venu conclure cette présentation :

Pascal Ruffenach
Bayard Jeunesse / Enfance - Directeur Délégué

Tiphaine de Raguenel
France 4 - Directrice Antenne et Programmes

Isabelle de Bethencourt
109 l’Agence - Directrice Générale 

 

 

 

Edith Rieubon
Le Journal de Mickey - Rédactrice en Chef

Rodolphe Pellosse
Melty - Directeur Général Adjoint

Anne-Marie Baufine-Ducrocq
Nintendo France - Directrice Marketing

L’équipement en écrans connectés continue sa forte progression auprès des jeunes. En un an, la pénétration des tablettes auprès des foyers avec enfants est passée de 36% à 50%. Près de 70% des adolescents possèdent désormais personnellement leur propre smartphone et près de 30% possèdent personnellement leur propre tablette. Les applications de jeux, de musique et de chat sont les plus appréciées des adolescents.

L’envolée de ces nouveaux écrans ne se substitue pas pour autant à la lecture des supports traditionnels.

La presse jeunesse confirme sa puissance : plus de 60% des jeunes se déclarent lecteurs récents de magazines jeunesse, score qui dépasse 70% chez les 1-6 ans et les 7-12 ans. Ils y consacrent en moyenne 3h40 chaque semaine (plus de 4 heures chez les 7-12 ans). Chez les plus petits (1-6 ans), lire un magazine est un moment de partage avec les parents et les proches, et une rencontre avec leurs personnages préférés. Pour les plus grands (7-12 ans et 13-19 ans), les principales fonctions de la presse jeunesse sont la détente, le plaisir et l’apprentissage.

A chaque tranche d’âge, ses magazines : les hebdomadaires et mensuels les plus lus rassemblent des audiences significatives :

  • 1-6 ans : Popi (960 000), Cars (810 000) et Abricot (780 000)
  • 7-12 ans : J’aime Lire (1 660 000), Picsou Magazine (810 000) et Le Journal de Mickey (770 000).
  • 13-19 ans : l’Etudiant (610 000), Science et Vie Junior (500 000) et Picsou Magazine (430 000)

 

Méthodologie

Junior Connect’, créée à l’initiative des groupes Bayard, Milan et Disney Hachette Presse, repose sur l’interrogation on line de 4000 enfants et jeunes de moins de 20 ans, représentant une population de près de 15 millions de personnes. Lorsque l’enfant est âgé de moins de 7 ans, ce sont les parents qui répondent ; lorsqu’il est âgé de 7 à 12 ans, l’enfant peut répondre, en présence de ses parents ; au-delà de 12 ans, l’adolescent répond seul. Le recueil a eu lieu de mai à décembre 2014. Cette étude annuelle décrit en détail les comportements et les aspirations des enfants et des adolescents. Elle mesure la fréquentation de tous les médias s’adressant aux jeunes de moins de 20 ans et analyse leur relation à tous les médias (presse, télévision, internet, radio, cinéma) et tous les supports (PC, smartphones, tablettes, consoles...)… Elle analyse également leurs habitudes d’achat et de consommation (alimentation, boissons), leurs relations aux marques et à la publicité. Junior Connect’ s’adresse à tous les professionnels souhaitant mieux cerner les jeunes de moins de 20 ans : les acteurs des médias, des contenus et des nouvelles technologies, les annonceurs et leurs agences et, plus largement, toutes les organisations désireuses de mieux appréhender les attitudes et les aspirations de la jeunesse.

Bruno Schmutz

Directeur Général Adjoint, Ipsos Connect

Matthieu Guillaume

Directeur de Département, Ipsos Connect

Commentez cet article :

Identifiez-vous et inscrivez-vous rapidement et gratuite pour commenter cet article

Les derniers commentaires :

Zephyr

Le 14/12/15 à 14h12

Pas terrible cette enquête, vous balancez des chiffres sans vraiment fournir d'explication, ce qui prête à confusion. Un petit exemple : "Près de 70% des adolescents possèdent désormais personnellement leur propre smartphone". Bon je vais pas chipoter sur le fait que c'est pas préciser si c'est des adolescents français ou pas, parce qu'on peut se douter que cette enquête a été faite en France, MAIS, en revanche, j'aimerais savoir ce que vous appelez un adolescent. Une tranche d'âge n'aurais pas été du luxe. Je ne parle même pas du diaporama sur lequel on peut apercevoir des pourcentage à tout va, qui ne veulent rien dire car on ne sait pas à quoi ils correspondent. J'attendais d'Ipsos un travail sérieux, je suis déçu.

Bonjour Zephyr, L'étude Junior Connect est une enquête syndiquée payante, à laquelle des entreprises (média, éditeurs, agences, annonceurs) souscrivent pour mieux connaitre la fréquentation média et la consommation des jeunes de moins de 20 ans. Pour faciliter l'accès à ces informations récentes et fiables, en particulier des journalistes, des étudiants et des enseignants, Ipsos met gratuitement en ligne les principaux résultats. C'est la raison pour laquelle vous avez pu découvrir une trentaine de slides en libre accès sur ce sujet. L'étude porte sur 3 classes d'âge : 1-6 ans, 7-12 ans, et 13-19 ans. Les adolescents ne sont pas les 1-6 ans, ni les 7-12 ans, mais les 13-19 ans, comme cela est indiqué dès la slide 3 du document. Par ailleurs, toutes les slides rappellent explicitement le libellé de la question à laquelle les enfants et les adolescents étaient invités à répondre, afin de permettre la compréhension des résultats présentés. A votre disposition, Zephyr Bruno Schmutz

Bruno Schmutz

Le 15/12/15 à 18h15

A la une en ce moment :