Etudes : la révolution est en marche

07 mars 2012 - 

Utilisation massive des réseaux sociaux, relation fusionnelle de l’individu avec son smartphone, multi-tasking, ces phénomènes récents et exponentiels créent d’étonnantes relations interpersonnelles, que ce soit entre amis, collègues, membres de communautés ou encore entre consommateurs et marques.


Il est aujourd’hui impossible d’envisager que ces changements structurels ne vont pas rapidement générer une petite révolution dans le métier du market reseach.

L'évolution la plus frappante concerne la déferlante des réseaux sociaux. 70% des internautes aujourd'hui en sont membres, soit plus d’un milliard d'utilisateurs à travers le monde. L'autre phénomène touche à l'utilisation massive des smartphones et des tablettes. Avec là encore, une évolution radicale des modes de communication, un accès immédiat, géolocalisé et personnalisé à l'information, et l’émergence d’une nouvelle génération de shoppers. L’explosion des prises de photos et vidéos à partir des téléphones mobiles, aussitôt prises, aussitôt partagées sur Facebook, est caractéristique de cette évolution.

Ces évolutions structurelles nous poussent, en tant qu’institut d’études, à innover sans cesse pour connecter notre métier au plus près de ces nouveaux usages. Il y a 10 ans, nous avions initié le développement du online, aujourd’hui largement rentré dans les mœurs. Nous parlons ici de changements beaucoup plus structurels, car modifiant de façon radicale les modes d’interactions avec les répondants-consommateurs-citoyens.

Les panels communautaires se développent à vitesse grand V. Pour de grands annonceurs, nous animons et observons ces réseaux sociaux in vitro afin de mieux anticiper les changements d'opinion, d'identifier les nouveaux modes de consommation, de comprendre en profondeur et de façon continue les ressentis par rapport aux marques et à l’innovation, et bien sûr à l’actualité.

Le social listening, nous permet de mesurer des signaux faibles à partir de l’écoute des dizaines de milliers de conversations sur la toile, sur des tendances de fond, ou sur des sujets plus spécifiques ou anodins. Le lavage à froid anime de nombreuses discussions sur certains forums dédiés à la maison. Sans parler des échanges sur les dernières recettes de cuisine. Une mine d’or pour identifier les insights de demain.

Enfin, les études réalisées à partir des téléphones mobiles offrent 1001 nouvelles façons d’être en prise directe avec la réalité du consommateur citoyen. Sa réalité au moment d’acheter, de consommer, de tester, et de manifester ses premières infidélités avec les marques.

Il ne s’agit pas de prospective ou de science fiction, c’est ici et maintenant.



Derniers billets de Anne Calot